Dark Clair

Les Systèmes halieutiques artisanaux (SHA) et le PSE dans le nouvel ordre économique mondial Laisser un commentaire

Déclaré ainsi comme secteur prioritaire dans les premières lignes de la lettre de politique sectorielle de développement du secteur (2016-2023), le secteur de la pêche est appelé à contribuer à l’atteinte des objectifs du premier axe du PSE « transformation de la structure de l’économie dans le sens de soutenir une dynamique de croissance forte et durable », notamment en renforçant « la sécurité alimentaire du Sénégal », en rééquilibrant la « balance commerciale dégradée par les importations de produits alimentaires » et en préservant les « équilibres socio-économiques ». Ces attentes se trouvent incorporées dans la vision qui structure la lettre de politique sectorielle de la pêche et de l’aquaculture : « un secteur, moteur durable de croissance et d’inclusion sociale tout en assurant l’alimentation de la population, en 2023 » (LPSDPA 2016 : 21). Pour que le secteur de la pêche puisse participer à l’émergence du Sénégal à l’horizon 2035 (PSE), il devra s’assurer de sa remise sur pied dès la proclamation de la victoire sanitaire nationale et internationale tant attendue. Déjà, le programme de résilience économique et sociale du Sénégal au Covid-19 affiche, dans ses projections de croissance du PIB pour l’année 2020, une baisse de 3,9% pour le secteur de la pêche considérant l’impact de la Covid-19, ce qui devrait davantage alarmer les autorités et les professionnels du secteur qui, au-delà de cette crise sanitaire, est appelé à faire face aux enjeux et défis des projets pétro gaziers qui se profilent à l’horizon.

Ainsi, comme le rappelle le rapport intermédiaire du groupe de recherche interdisciplinaire GRI-COVID19-ARCES (2020), il est essentiel d’anticiper sur la crise économique qui se profile à l’horizon pour éviter certains scénarios catastrophes qui exigeraient des réponses financièrement lourdes à engager considérant la faiblesse des allocations budgétaires que l’l’Etat a toujours consenti au secteur. C’est dans ce cadre que l’Initiative Prospective Agricole et Rurale s’est lancée dans l’analyse « des effets de la Covid-19 sur les secteurs économiques clés du pays comme la pêche artisanale et les filières agricoles et agro-alimentaires, ainsi que les effets sur les exploitations familiales du Sénégal » pour produire des évidences et alimenter le débat sur les stratégies de résilience des principaux poumons de l’économie nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOTRE PANIER

close